Qui est la femme la plus riche du monde ?

Gina Rinehart est désormais la femme la plus riche du monde @Reuters
Gina Rinehart est désormais la femme la plus riche du monde @Reuters
Elle est australienne et gagne 1,6 million d’euros chaque heure.

Gina Rinehart, une Australienne de 58 ans, est l’héritière de Hancock Prospecting, un empire minier spécialisé dans le fer, que son magnat de père avait fondé en 1955. Elle dirige la société depuis la mort de son père en 1992.

Déjà femme la plus riche d’Australie, elle vient de devenir la femme la plus riche du monde, selon les chifffes du dernier classement des Australiens les plus riches, établi par Business Review Weekly. Le magazine estime sa fortune à 29,17 milliards de dollars australiens (22,48 milliards d'euros). Soit 3 de milliards de plus que la fortune de l’Américaine Christy Walton, la veuve de l’héritier du fondateur des supermarchés Wal-Mart.

Comment a-t-elle pu gagner 1,6 million  d’euros chaque heure ?

En 2011, la fortune de Gina Rinehart a tout simplement bondi de 18,87 milliards de dollars australiens (14,5 milliards d’euros). Ceci grâce à de nouveaux investissements, à un essor de la production minière et à une hausse des cours du fer, notamment.

Cela signifie, que sur l’ensemble de l’année 2011, Gina Rinehart a gagné 1,657 million d’euros chaque heure, même en dormant !

Cela représente 1 510 fois le Smic mensuel (1097 € net) chaque heure ou, dit autrement, un Smic mensuel toutes les 2 secondes 38. Voilà donc une dame qui n’a qu’à prononcer "Salaire minimum interprofessionnel de croissance", et il est déjà gagné.

Selon certains spécialistes des grands fortunes, elle pourrait assez rapidement devenir la personne la plus riche de la planète (il lui faut pour cela dépasser le Mexicain Carlos Slim, 60 milliards de dollars actuellement) et même devenir  la première personne à atteindre 100 milliards de dollars.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse