Merci pour l'explication

Des sans-abris transformés en bornes Internet au Texas

Google Map des SDF équipés d'une borne Internet à Austin, Texas. Capture d'écran du site Homeless Hotspots
Google Map des SDF équipés d'une borne Internet à Austin, Texas. Capture d'écran du site Homeless Hotspots
Une agence de communication a équipé des SDF de connexions Internet payantes, aux États-Unis.

Melvin, Justy, et Jason sont des sans-abris américains. Avec dix autres SDF, relate le blog Big Browser, ils se promènent depuis quelques jours dans les rues d'Austin (Texas, États-Unis), avec de drôles de T-shirts: "Je suis Melvin, un émetteur 4G".

À l'occasion d'un festival mêlant musique, cinéma et technologies à Austin, appelé South By Southwest (SXSW), ils se sont effectivement transformés en bornes Internet. Chacun d'entre eux est équipé d'émetteurs de réseau Internet (MiFi) 4G.

Les passants dotés d'un ordinateur, d'un smartphone ou d'une tablette pourront ainsi accéder à Internet en pleine rue en payant le prix qu'ils souhaitent... La somme revenant directement au SDF.

L'idée vient d'une agence de communication britannique, Bartle Bogle Hegarty (BBH). Sur le site Homeless Hotspots, où elle présente son projet, l'agence conseille néanmoins de payer 2$ pour 15 minutes de connexion.

L'agence explique sur son site Internet vouloir "moderniser" le concept du SDF vendeur de journaux rédigés par des sans-abris. "Combien de fois voit-on quelqu'un 'acheter' un journal, pour finalement le laisser au sans-abris? (...). Pourtant le modèle n'est pas cassé en soi. C'est seulement le produit qui est archaïque", poursuit BBH.

Cette idée ne fait pourtant pas l'unanimité. Sur le blog de l'agence, un utilisateur critiquait: "en désignant quelqu'un comme une borne Internet, vous incitez un public riche et trimballeur d'iPad à le voir comme un simple bien de consommation".

Le directeur de BBH, quant a lui, a concédé que l'idée aurait pu aller plus loin, en envoyant les internautes vers un site conçu par les sans-abris.

Lire l'article en intégralité sur Big Brower ou Le Parisien.fr

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Ils ont amélioré la réponse