Qui veut occuper Wall Street ?

Début octobre 2011, les "indignés" américains manifestent près de Wall Street. © REUTERS.
Début octobre 2011, les "indignés" américains manifestent près de Wall Street. © REUTERS.

Le mouvement Occupy Wall Street (Occupons Wall Street) est né à New York le 17 septembre 2011.

Le rassemblement s'inspire du sit-in prolongé de la Puerta del sol, à Madrid (Espagne) en mai 2011.

1. Les débuts du mouvement

Le magazine canadien anti-consumériste Adbusters lance l'idée d'occuper Wall Street sur une double-page en juin 2011 mais il n'organise rien.

L'idée se propage via les réseaux sociaux et quelques activistes décident de la concrétiser. Ils organisent la manifestation du 17 septembre lors d'une assemblée générale réunissant 150 personnes

Ce jour-là,  5000 manifestants se réunissent dans le quartier financier de Manhattan -à proximité de la Bourse à Wall Street- pour protester contre le système financier américain et les inégalités économiques.

Quelques activistes investissent le parc Zuccotti. Des bâches sont déployées, des sacs de couchage font leur apparition. En quelques heures, l'espace de verdure se transforme en campement.

Le mouvement prend de l'ampleur lorsqu'un policier new-yorkais asperge de gaz lacrymogène quatre manifestantes le 24 septembre. La vidéo est diffusée en boucle par les  journaux télévisés américains.

Le premier octobre, 700 manifestants qui tentent de traverser le pont de Brooklyn sont arrêtés.

Le mouvement s'étend ensuite aux autres villes américaines dont Philadelphie, Boston, Chicago, Seattle, Houston, Nashville, Portland, Seattle et Los Angeles.

A Washington, un rassemblement a lieu pour la première fois le 6 octobre près du ministère de l'Économie.

2.  Occupy Wall Street, c'est quoi ?

Occupy Wall Street se définit comme un mouvement de résistance sans leader, réunissant des personnes de toutes les couleurs politiques.

"Nous sommes les 99% qui ne tolérerons pas plus longtemps la cupidité et la corruption des (autres) 1%" peut-on lire sur le site.

Le "1%" représente les riches dont les banques, les compagnies d'assurance, etc.

Le 5 octobre, les syndicats rejoignent les manifestants à New York.

3. Une chance pour Obama?

Plusieurs analystes démocrates considèrent que l'émergence du mouvement Occupy Wall Street contrebalance l'élan du Tea Party.

Ce mouvement populaire et conservateur, né après la crise financière de 2008, s'oppose au gouvernement fédéral et à ses impôts. Sur de nombreux sujets, il a des positions plus conservatrices que celles du Parti républicain.

Barack Obama, lui, espère bien capitaliser ce mouvement  dans la perspective  de l'élection présidentielle de 2012 . Il a ainsi exprimé une certaine sympathie pour le mouvement en déclarant  lors d'une conférence de presse que les "manifestants expriment une suspicion plus largement partagée envers la manière dont fonctionne notre système financier".

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Ils ont amélioré la réponse