Contribution de Charles Voisin

Qui est Mitt Romney, le républicain qui affrontera Obama ?

Mitt Romney, favori à la primaire républicaine américaine ©REUTERS
Mitt Romney, favori à la primaire républicaine américaine ©REUTERS
Candidat malchanceux à la primaire républicaine de 2008, Mitt Romney vient de remporter la primaire du Texas. Il est désormais certain d'affronter Barack Obama en novembre 2012.

En remportant haut la main la primaire du Texas, le deuxième État le plus peuplé des États-Unis, Mitt Romney a gagné la certitude d'être investi candidat à la Maison Blanche par le parti républicain et d'affronter Barack Obama en novembre prochain.

Portrait express.

1. Il a tenté d'évangéliser la France

Issu d’une famille de tradition mormone, c’est en tant que missionnaire que Mitt Romney part pour la France à l’âge de 20 ans. Pendant près de trente mois, il tente de convertir les Français à sa religion… sans grand succès.

Victime d’un accident de la route à la suite duquel l'un de ses proches est décédé, il garde un souvenir amer de ces années passées à l’étranger, qui contribuent néanmoins à forger son caractère.

De retour aux États-Unis, Mitt Romney épouse Ann, une ex-petite amie. Après avoir eu ses premiers enfants, des garçons, il entame des études de droit et administration des affaires à Harvard.

2. Il a organisé les JO d'hiver de Salt Lake City

Sa carrière commence dans une entreprise de consulting au sein de laquelle il fait rapidement ses preuves. Désireux de fonder sa propre société, il s'associe ensuite avec son patron pour créer Bain Capital, une société d’investissement.

Ses talents de gestionnaire font de lui un homme riche. Certains magazines estiment sa fortune à 250 millions de dollars.

En 2002, Mitt Romney consacre son énergie à redresser des entreprises au bord de la faillite pour sauver l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. En déficit de près de 379 millions de dollars, la société organisatrice des Jeux finit par dégager 100 millions de profit sous sa présidence.

3. Il a laissé tomber le business pour la politique

Fort de ce succès, il est invité à se présenter aux élections du Massachusetts en tant que candidat républicain. Il doit sa victoire à son approche très pragmatique de la politique.

À la fin de son mandat, il jouit encore d’une grande popularité et ambitionne pour la première fois de devenir président des États-Unis. Mais en 2008, c’est finalement John McCain qui emporte l'investiture républicaine.

En 2012, Mitt Romney prend sa revanche. Dans la course à l'investiture, il devance tous les candidats plus conservateurs que lui.

Il doit logiquement être nommé candidat officiel du Parti républicain vers la fin du mois d’août. Il s’agira alors pour lui d’affronter Barack Obama, un redoutable campaigner.

 

Article initialement publié le 12 janvier 2012.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse