Qui suis-je ?

Je suis… Jennifer Aniston

À 42 ans, Jennifer Aniston a été élue "femme la plus sexy de tous les temps" par Men's Health. © REUTERS.
À 42 ans, Jennifer Aniston a été élue "femme la plus sexy de tous les temps" par Men's Health. © REUTERS.
Jennifer Aniston a décroché la 1ere place du classement de Men's Health, publié le 12 décembre 2011. L'actrice avait pourtant des rivales de taille, comme Marilyn Monroe, Angelina Jolie ou Catherine Deneuve.

Ce n’est pas moi qui le dit, mais le magazine américain Men’s Health : je suis la femme la plus sexy de tous les temps.

Point de regard de braise ou de courbes voluptueuses, mon côté "girl next door" (la fille d'à côté) a suffi à devancer Raquel Welsh (2e), Marilyn Monroe (3e) ou Britney Spears (4e).

Alors oui, comme d’habitude, les médisants contesteront la fiabilité de ce classement… N’empêche, j’ai aussi été élue "actrice la plus sexy de la décennie" aux Guy Choice Awards en mars 2011 et "femme ayant le plus beau corps au monde", selon un sondage en ligne organisé par Yahoo et Fitness Magazine en octobre 2011.

Le jury de Men’s Health, lui, a été conquis par ma "personnalité terre-à-terre", qui me rend "sympathique et accessible". Selon le magazine, je suis restée tout au long de ma carrière "sexy, drôle et incontestablement réelle".

Il est vrai que le côté "bonne copine" est un peu mon fond de commerce.
Le grand public m’a découvert grâce à la série américaine à succès Friends, dans laquelle j’ai joué de 1994 à 2004 le personnage de Rachel Green.

Petite fille riche métamorphosée en femme ambitieuse et épanouie, le public se régalait alors du récit de mes amours mouvementées. Un rôle qui est loin de la composition : ma vie sentimentale a en effet connu plus de bas que de hauts.

En 1998, j’avais pourtant réussi à ferrer un gros poisson : Brad Pitt.
Mariés en 2000, il a fini par me quitter cinq ans plus tard pour l’actrice Angelina Jolie. De "petite chérie de l’Amérique", je suis devenue bien malgré moi, la porte-parole de toutes les femmes cocues des États-Unis.

Depuis, j’ai enchaîné autant d’expériences cinématographiques qu’amoureuses.
Mais si mes films sont souvent des succès au box-office (Polly et moi, La rupture, Marley & moi, Ce que pensent les hommes…), mes liaisons se sont systématiquement soldées par des échecs.

J’ai tenté le mannequin (Paul Sculfor), le chanteur (John Mayer), le collègue acteur (Vince Vaughn)… Rien n’y faisait : dans tous les cas, une rupture au bout de quelques mois.

Mais qu’importe mes déboires passés, je prends aujourd’hui ma revanche.

En juillet 2011, le magazine économique Forbes m’a classé 3e actrice la mieux payée d’Hollywood, avec 28 millions de dollars gagnés entre mai 2010 et mai 2011.
Riche, et (enfin) casée : depuis fin 2010, je m’affiche au bras de Justin Theroux, acteur et scénariste américain. Les tabloïds américains spéculent sur notre proche mariage.

Comble du bonheur, j’évince grâce au classement de Men’s Health ma vieille rivale : Angelina Jolie n’est qu’à la 10e place.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse