Présidentielle : lafranceforte.fr contre françoishollande.fr

Les deux sites de campagne officiels des candidats PS et UMP.
Les deux sites de campagne officiels des candidats PS et UMP.
Le comparatif des sites de campagne des deux principaux candidats à l'élection présidentielle.

Dans la foulée de l'annonce de sa candidature au journal de 20 h de TF1, Nicolas Sarkozy a lancé son site de campagne. Un site dont l'intitulé reprend le slogan choisi par le président-candidat : "la France forte".

Avant ce lancement, les partisans du président de la République devaient se contenter de nicolas-sarkozy-2012.fr, la plateforme sans caractère officiel du comité de soutien à Nicolas Sarkozy.

Cette année bien plus encore qu'en 2007, la campagne électorale va faire rage sur le web. Le budget de la campagne internet du président sortant s'élève à deux millions d'euros. Le candidat socialiste François Hollande n'arrive pas loin derrière, avec 1,8 million d'euros consacrés à ce poste.

Le site de campagne de François Hollande s'intitule classiquement francoishollande.fr mais s'accompagne du site toushollande.fr, versant militant et participatif du site officiel, inspiré de la campagne de Barack Obama en 2008.

Bien qu'ils aient tous deux beaucoup misé sur la présence sur le web, les deux adversaires ont opté pour des styles différents pour leur site officiel, où ils mettent en avant des aspects différents de leur candidature.

1. Deux styles distincts

Sur le site de Hollande, ce ne sont pas le slogan et l’affiche de campagne qui sont mis en exergue, mais une phrase prononcée à Rouen le 15 février "je suis le candidat du siècle qui vient" et une photo du candidat les bras levés, en train d’applaudir, dans une posture plus mobile que celle de Nicolas Sarkozy à la une de son propre site. Ce dernier y apparaît comme sur son affiche, de trois-quarts devant l'océan, avec un visage serein mais figé. Un effet contrebalancé par le choix comme image de fond d'une grande photo du président-candidat, tout sourire au milieu d'ouvriers.

hollande homepage site 604 Présidentielle : <i>lafranceforte.fr</i> contre <i>françoishollande.fr</i>
La page d'accueil du site de campagne de François Hollande

 

Le site de Nicolas Sarkozy se contente d'une biographie minimaliste (sa date de naissance, les prénoms de ses quatre enfants et la mention "ancien avocat au barreau de Paris, ancien député-maire, Président de Conseil général, Ministre, il est Président de la Cinquième République depuis le 6 mai 2007"), sans doute destinée à rassurer l'électorat traditionnel de la droite en montrant que le président a renoncé à mettre en scène sa vie privée.

À l'inverse, celui de François Hollande présente un long texte où le candidat se raconte à la première personne, sans reculer devant un certain lyrisme : "(de mes parents) j’ai appris l’attention que l’on doit porter aux autres", "j’ai découvert la passion de l’engagement militant dans le syndicalisme étudiant", "Comment être le président des Français sans les aimer, sans connaître leur histoire, sans entendre la respiration profonde du pays ?".

À première vue, le site de Nicolas Sarkozy accorde une large place au multimédia, notamment sous la forme de vidéos, qui permettent de réécouter des discours thématiques de Nicolas Sarkozy. En revanche, dans l’onglet "photos", l'internaute ne trouve pour l’instant que deux images à se mettre sous la dent : deux vues de l’affiche de campagne, garnies du slogan "la France forte".

Côté socialiste, vidéos, albums photos sur Facebook et articles de blog permettent de revivre le moment fondateur de l'entrée en campagne de François Hollande : le meeting du Bourget.

2. Nicolas Sarkozy met en avant son bilan

Sur le site de campagne du président sortant, un onglet "bilan" donne accès à 28 thèmes, certains très classiques comme "agriculture et pêche" ou "travail et industrie", d'autres marqués au coin de la stratégie de campagne choisie, tels "la France forte dans le monde" ou "Face à la crise". À chaque fois, cliquer sur le thème mène à un petit résumé illustré d'une photo du président sur le terrain et suivi de plusieurs points décortiquant son action depuis 2007.

En revanche, on ne trouve pas trace du programme sur le site pour l’instant.

Pour sa part, François Hollande met en avant dans la barre de navigation "le projet" et "l’équipe". Dans l'onglet "l’équipe", on trouve l'organigramme complet de l'équipe de campagne, qui donne accès à de petites biographies de toutes les personnalités qui la composent.

Le projet est présenté en quatre grands chapitres : "je veux redresser la France", "je veux rétablir la justice", "je veux redonner espoir aux nouvelles générations" et "je veux une république exemplaire et une France qui fasse entendre sa voix". Des graphiques viennent illustrer "la dépense publique maîtrisée", "les objectifs de la croissance" et "le désendettement de la France". L'intégralité des 60 propositions du candidat est disponible en format PDF.

hollande site capture 604 Présidentielle : <i>lafranceforte.fr</i> contre <i>françoishollande.fr</i>
Capture d'écran du site officiel de campagne de François Hollande

3. La place des réseaux sociaux

Le site de Sarkozy accorde une place de choix aux réseaux sociaux. Une grande fenêtre placée haut sur la page d'accueil donne à voir les photos de quelques-unes des 535 714 personnes qui "aiment" Nicolas Sarkozy sur Facebook. Une mosaïque de visages qui permet de mettre l'accent sur l'idée d'adhésion populaire autour de la candidature Sarkozy.

On apprend également sur le site que le président-candidat est inscrit sur Foursquare, un réseau social fondé sur le principe de géolocalisation, grâce auquel les internautes pourront suivre "le candidat dans tous ses déplacements à la rencontre des Françaises et des Français." Toutefois, quand on se rend sur sa page Foursquare, on apprend que "Nicolas Sarkozy n'a pas laissé de conseil pour le moment". En théorie, il pourrait donc être amené à rédiger de petits avis sur des restaurants ou des hôtels qu'il a fréquentés.

Sur le site de François Hollande, les comptes Twitter et Facebook du candidat sont bien visibles, mais beaucoup moins mis en avant que chez Nicolas Sarkozy -on ne voit pas apparaître la photo de gens qui "aiment" le candidat sur Facebook. Moins marqué que chez Nicolas Sarkozy, l'aspect communautaire est en partie délégué au site toushollande.fr.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse