Merci pour l'explication

La Terre a-t-elle pris un coup de soleil ?

Les éruptions solaires projettent à grande vitesse des particules chargées en direction de la Terre. © REUTERS/NASA/SDO/Handout
Les éruptions solaires projettent à grande vitesse des particules chargées en direction de la Terre. © REUTERS/NASA/SDO/Handout
Le soleil a envoyé une énorme masse de protons en direction de la Terre. Une "éruption solaire" d'une intensité peu commune.

Le soleil s’est "réveillé" après une période de somnolence. Depuis lundi 23 janvier, il bombarde la planète Terre de protons, avec une intensité que notre globe n’avait pas connue depuis plus de 8 ans.

Un article du National Geographic (en anglais) nous explique le phénomène des éruptions solaires et ses conséquences.

Tôt lundi matin, un observatoire de la Nasa a enregistré un puissant flash à la surface du soleil. Le soleil a éjecté une gigantesque bulle de gaz, composée notamment de protons, qui a pris le chemin de la Terre à la vitesse de croisière de 4,8 millions de km par heure.

Quand une telle bulle, porteuse d’un fort champ magnétique, vient heurter celui de la Terre, elle provoque des tempêtes géomagnétiques. Ces tempêtes ont entraîné de très belles aurores boréales en Scandinavie, au Canada et en Alaska, mais elles ont aussi des conséquences moins plaisantes que ces belles traînées vertes et roses dans le ciel des régions septentrionales.

Le phénomène peut interférer avec les signaux de GPS et les fréquences radio, apporter des défaillances dans les systèmes électriques et électroniques, perturber le vol des avions.

Certains avions parcourant les régions polaires ont dû être déroutés à la suite de coupures de télécommunications dans des régions situées à de hautes latitudes. Les particules véhiculées par les tempêtes solaires viennent en effet se concentrer autour des pôles.

Selon l'administration américaine pour la surveillance de l'océan et de l'atmosphère (NOAA), cette éruption solaire est la plus forte qu'ait subie la Terre depuis 2003. Ses conséquences devraient continuer à se faire sentir pendant un ou deux jours après le passage de la tempête.

Cependant, la Terre aurait pu souffrir beaucoup plus si la tempête ne l'avait pas seulement frappée "sur le flanc". En 1989, elle avait été frappée de plein fouet par une tempête de ce genre. Des millions de Canadiens s'étaient retrouvés plongés dans l'obscurité pendant 9 heures.

Aujourd’hui, les scientifiques sont capables de prévoir avec une très grande précision quand une "attaque" du soleil va se produire. Une donnée rassurante, quand on sait qu'en 2013 le soleil va atteindre un pic d'activité comme il en connaît tous les onze ans environ.

Vous pouvez lire l'article en intégralité sur le site internet de National Geographic.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse