Questions bêtes

Peut-on avoir une conversation avec une plante ?

Une étude menée par des chercheurs australiens, britanniques et italiens montre que les plantes "répondent" aux sons par des bruits de "cliquetis". Photo flickR CC license by Eirik Newth
Une étude menée par des chercheurs australiens, britanniques et italiens montre que les plantes "répondent" aux sons par des bruits de "cliquetis". Photo flickR CC license by Eirik Newth
Les plantes parlent. C'est prouvé scientifiquement.

Les plantes pourraient être réceptives aux sons et émettre des bruits de "cliquetis" pour communiquer entre elles, selon une étude menée à l'université de Bristol (Grande Bretagne), rapporte Cosmos Magazine.

Ce travail de deux ans a été dirigée par Monica Gagliano, chercheuse australienne de la Western University de Perth, avec le professeur Daniel Robert de l'université de Bristol, et le professeur Stefano Mancuso, de l'université de Florence (Italie).

Ces scientifiques ont effectué une série d'expériences, en utilisant des instruments ultra sensitifs, utilisés habituellement pour tester les capacités acoustiques des antennes d'insectes.

Les instruments ont permis d'entendre des bruits de "cliquetis forts et fréquents", sur de jeunes racines de plantes de maïs flottant dans de l'eau. Soumises à des sons d'une fréquence de 220Hz (soit la même fréquence de son émise par les plantes), les racines "répondaient", en se tournant vers la source du son.

Ces vingt dernières années, il avait été prouvé que les plantes pouvaient communiquer entre elles, mais seulement en utilisant des signaux chimiques, tels que le mûrissement des fruits, la germination ou le développement des racines.

La communication par des signaux acoustiques n'avait pas encore été prise au sérieux par manque de preuves scientifiques.

À lire en intégralité (en anglais) sur le magazine australien Cosmos Magazine et sur l'hebdomadaire australien Sydney Morning Herald.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Ils ont amélioré la réponse