À quoi sert le recensement national ?

Le nombre d'élus siégeant au conseil municipal d'une commune dépend du nombre d'habitants recensés. © REUTERS.
Le nombre d'élus siégeant au conseil municipal d'une commune dépend du nombre d'habitants recensés. © REUTERS.
Savoir combien nous sommes a des conséquences très concrètes sur la vie des collectivités locales. Revue de détail.

Compter la population pour "éclairer le gouvernement" est l'objectif premier de la statistique publique créé en 1776, sous Louis XVI. Son héritier moderne est l'INSEE, l'Institut national de la statistique et des études économiques, qui voit le jour en 1946. C’est cet organisme qui organise le recensement des quelque 36 000 communes de France.

1. Organiser la vie politique française

En premier lieu, d'un point de vue légal :

Connaître le nombre d'habitants d'une commune est nécessaire à l'organisation de la vie politique française puisque de ce nombre dépendent à la fois le mode de scrutin des élections municipales et le nombre de conseillers jugés indispensables à la gestion de la commune.

De 100 à 10 000 habitants, le nombre de conseillers municipaux varie de 9 à 29. Au-delà, le nombre de conseillers varie de 33 à 69.

2. Distribuer efficacement les ressources de l’État

Du recensement dépend la dotation globale de fonctionnement que verse l'État aux collectivités territoriales (départements, régions, etc.).

Par exemple, l'État a le devoir d'aider une commune d'au moins 2 500 habitants recensés à ouvrir une officine de pharmacie s'il n'en existe pas.

En vertu d'un décret de 1980 et selon le nombre d'administrés d'une commune, l'affichage urbain et la simple présence de dispositifs publicitaires dans les rues sera variable.

En second lieu, la gestion d'un territoire requiert une connaissance fine de ce dernier. À titre d'exemple, l'âge est une donnée cruciale pour évaluer les besoins d'une population en termes d'équipement de santé, de maisons de retraite, d'établissements scolaires, de crèches.

3. Adapter les politiques aux besoins locaux

Les données relatives à l'emploi sont, elles aussi, utiles pour déployer une action contre le chômage. Elles servent, par exemple, à définir les compétences disponibles dans un bassin d'emploi.

Connaître le nombre d'habitants dans une zone géographique permet aussi d'organiser le réseau de transports. En ayant connaissance des migrations pendulaires, c'est-à-dire les déplacements quotidiens des habitants de leur domicile vers leur lieu de travail, les collectivités territoriales peuvent par exemple décider de l'ouverture ou de la suppression d'une ligne de bus, ou créer un nouvel axe routier.

Le recensement national sert aussi à la production d'enquêtes auprès des ménages, pour évaluer, notamment, leur niveau de confiance en l’économie. Indice lui-même primordial pour anticiper les besoins de production du pays. La confiance est en effet une variable qui influence fortement la consommation nationale.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse