Merci pour l'explication

Bientôt un pulvérisateur d’hormones pour améliorer l’érection ?

L'ocytocine, hormone naturelle féminine, pourrait soigner les troubles de l'érection. Image FlickR CC license by tuppus
L'ocytocine, hormone naturelle féminine, pourrait soigner les troubles de l'érection. Image FlickR CC license by tuppus
Une étude californienne montre que l'ocytocine, hormone naturelle féminine, une fois injectée en spray nasal, pourrait améliorer l'érection et la libido des hommes...

L'ocytocine, une hormone naturelle féminine, pourrait améliorer l'érection et le comportement affectif des hommes, relate The Independant. C'est la découverte de chercheurs de l'Université de Californie publiée dans le Journal of Sexual Medicine.

Cette hormone est présente chez les femmes enceintes, pendant l'accouchement et après la naissance: c'est elle qui permet au col de l'utérus de se dilater, qui déclenche les contractions, et produit le lait maternel. On l'a déjà étudiée, à titre expérimental, pour traiter certains troubles psychiatriques comme l'anxiété ou la schizophrénie.

Cette fois, les chercheurs californiens ont demandé à un patient de 32 ans souffrant de troubles de l'érection d'absorber de l'ocytocine par voie intranasale, au moyen d'un pulvérisateur, deux fois par jour.

Après le traitement -dont la durée n'est pas précisée-, l'homme a constaté une amélioration de sa libido, de son érection et aussi de ses orgasmes. Sur l'échelle  "expérience sexuelle", son score a ainsi augmenté de 46%.

Mieux: le spray a aussi produit des effets sur ses émotions : il se serait montré plus affectueux envers sa femme, selon l'intéressée... À la différence du viagra, qui se contente d'améliorer la performance sexuelle, l'ocytocine pourrait donc aider à améliorer les liens affectifs du couple.

Selon le docteur Mike Wylliee," vu le nombre de patients souffrant de troubles de l'érection qui ne réagissent plus aux effets du viagra, il y a une vraie nécessité médicale de trouver un nouveau médicament. Cette étude de cas est une nouvelle piste plutôt positive."

Toutefois, l'expérience n'a été menée, pour l'instant, que sur un seul patient. Les chercheurs devraient mener de nouveaux essais pour en savoir plus.

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Ils ont amélioré la réponse