Les Femen : qui sont-elles ?

Oksana Shachko a eu son nez cassé par des manifestants contre le mariage pour tous. © femen.org DR
Oksana Shachko a eu son nez cassé par des manifestants contre le mariage pour tous. © femen.org DR
  • Le résumé :

Dimanche 18 novembre, une manifestation anti "mariage pour tous" était organisée, par les catholiques intégristes de l'institut Civitas. Selon les chiffres de la Police, le mouvement a réuni 9 000 personnes à Paris.

Lors de ce rassemblement, des militantes Femen "topless" (seins nus) ont défilé en se mêlant au cortège pour faire valoir le "droit au mariage pour tous". Mais leurs slogans ( "In gay, we trust" ou "fuck church"), leurs corps dénudés et les bombes lacrymogènes nommées “Holy sperm”  utilisées contre le cortège ont provoqué une véritable scène de chaos. Les Femen, déguisées en nonnes, et quelques journalistes ont été prises à partie et "rouées de coups".

L'organisation connue pour ses happenings radicaux explique qu'une a eu le nez cassé, une autre a perdu une dent et que nombre d’entre elles vont passer des examens médicaux car elles ont le dos couvert d'ecchymoses. La journaliste Caroline Fourest, qui suivait les Femen dans le cadre d'un reportage sur leur mouvement, a porté plainte après son agression. Les Femen ont, elles, annoncé leurs intention de le faire.

De son côté, le gouvernement a fait savoir qu'il n'y "aura aucune tolérance à l'égard de ces violences et de tous les dérapages qui y sont associés", a réagi auprès de l’AFP Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des Femmes.

1. De l’Ukraine à la France : qui sont les militantes de Femen ?

"Femen" est un groupe de protestations qui a été fondé en 2008, à Kiev (en Ukraine) par Anna Hutsol.

Le mouvement a d'abord protesté contre les conditions des femmes et principalement des étudiantes en Ukraine, avant d'élargir leurs actions à d'autres pays et d'autres causes.

La première fois qu'elles ont fait parler d'elles, c'était pour protester contre le boom du tourisme sexuel. Déguisées en prostituées, elles clamaient que "l'Ukraine n'est pas un bordel".

Conscientes que leur nombre allait progresser avec l'arrivée des supporters de l'Euro de football en Ukraine et en Pologne, en juillet dernier, elles avaient brandi des pancartes "Euro 2012 sans prostitution" aux abords du stade olympique de Kiev.

L'ONG qui revendique aujourd'hui 300 membres a aussi fait parler d'elle à Davos, Minsk ou encore Moscou.

Depuis septembre 2012, les militantes de Femen ont établi une base arrière à Paris dans le 18e arrondissement. Dans une ville "au cœur de l'Europe", elles espèrent pouvoir continuer à faire entendre leur voix tout en recrutant en France comme à l'étranger. En effet, leurs membres ont rencontré des problèmes en Ukraine, où plusieurs féministes ont été enlevées. Elles entendent donc organiser leurs actions depuis Paris.

La capitale française n'a pas été choisie au hasard. Elles avaient déjà manifesté devant le domicile de Dominique Strauss Kahn, suite à l'affaire du Sofitel, avec des slogans comme "la honte ne part pas au lavage", en octobre 2011. De plus, expliquent-elles à 20 Minutes, "nous avons de nombreux soutiens en France et une vraie demande".

2. Pourquoi manifestent-elles seins nus ?

A sa fondation, les membres de l'ONG manifestaient habillées mais "personne ne prêtait attention à nous, et un jour nous avons enlevé nos t-shirts", explique Anna Hutsol.

Pour ces militantes féministes ukrainiennes, manifester seins nus permet de marquer les esprits. Elles souhaitent ainsi dénoncer le machisme de la société actuelle, la prostitution, le tourisme sexuel, ou le harcèlement dont sont victimes les femmes.

"La nudité a un impact visuel extrêmement puissant (...) En s’affichant ainsi, [elles] font sauter un verrou universel", explique Francine Barthe-Deloisy, auteure de Géographie de la nudité, sur RFI.

Alors, elles enlèvent le haut pour attirer le regard des photographes et des caméras du monde entier pour donner à voir et à entendre leurs slogans féministes. Et ça marche : aujourd'hui, les Femen sont les femmes les plus connues d'Ukraine.

Sur le site de 20 Minutes, elles revendiquent leur mode d'action :

"Nous utilisons notre corps comme une arme, comme une affiche pour protester, car il n’y a pas d’autre façon pour les femmes d’attirer l’attention sur leurs problèmes. Personne n’est prêt à écouter les femmes, à s’intéresser aux problèmes des femmes, mais ils veulent seulement regarder les femmes, surtout quand elles sont nues. (...) Cela marche car cette nudité est contrôlée par les femmes, pas par les hommes."

Partager cet article

Comment a été fabriqué cet article ?

Ils ont contribué à la rédaction de la réponse

Les ressources

Ils ont amélioré la réponse